fbpx

Bio

PÉDRO KOUYATÉ

Pédro Kouyaté

De nationalité Malienne, Pédro Kouyaté, dans son adolescence au Mali, fait son apprentissage musical dans l’illustre groupe le «Symétric Orchestra» de Toumani Diabaté.

Il obtient sa licence de socio-anthropologie à Bamako avant de quitter sa ville natale pour accompagner à la calebasse le bluesmen malien Boubacar Traoré (Afrique, Europe et USA…).

En 2006, Pédro Kouyaté s’installe à Paris et crée son groupe: «Pédro Kouyaté & Band» dans lequel, accompagné des musiciens de la scène jazz et fusion parisienne (Nelson Hamilcaro à la basse, Florent Dupuit au saxophone et à la flûte traversière, Vincent Bucher à l’harmonica et Renaud Ollivier à la batterie), il interprète ses propres compositions inspirées de ses origines maliennes mais aussi de ses découvertes et rencontres en occident.

Il est aussi le personnage principal et accompagne la réalisation du film musical « FOLY »  de Sophie Comtet Kouyaté, carnet de voyage à Bamako dans lequel il partage la musique en live ou assiste les plus grands interprètes et compositeurs maliens (Toumani Diabaté, Madou Sidiki Diabaté, Kélétigui Diabaté, Safi Diabaté, Bassékou Kouyaté, Lobie Traoré, Shérif Soumano, Souleyman Keita… ). De retour à Paris, il obtient l’accréditation RATP pour se produire dans le métro parisien… où plus tard il sera

Dès lors, Pédro Kouyaté intervient régulièrement (jusqu’en 2020) au Musée de la Cité de la Musique de Paris / Villette où il exprime l’art du griot et présente les instruments spécifiques à l’Afrique de l’Ouest. 

En 2007 il partage la scène en tant que percussionniste avec Archie Shepp (Jazz à Vienne, Fondation Cartier, Forum des Images…) et, pour son propre répertoire, avec Jean Philippe Ryckiel et l’harmoniciste Vincent Bucher.

Parallèlement, il enregistre avec le Band son premier opus « ONE » dans les studios de Christophe Dupouy. Le disque est vendu à plusieurs milliers d’exemplaires dans le métro, par internet et lors des concerts du groupe.

À partir de 2010, Pédro Kouyaté tourne pour les Jeunesses Musicales de France (JMF) avec son spectacle «Conversation» sur l’art du griot pour jeune public, en duo avec Renaud Ollivier aux percussions.

Après une tournée en France, en Suisse et en Italie avec le Band, il enregistre son deuxième opus, un album acoustique en duo avec Renaud Ollivier à la calebasse : TWO YOU.

En 2012, suite à une tournée au Japon de Pédro Kouyaté accompagné par le percussioniste américain Olu Togun et le bassiste japonais Ryo Shynuzi (Kyoto, Kobé, Ashya, Sakaî Okayama…), le groupe Pédro Kouyaté & Band enregistre son troisième album « LIVE » sorti en automne 2012 et présenté en avant première au New Morning à Paris, au Festival Tambour Battant à Genève et à La Mutualité à Lyon.

En 2013 les concerts s’enchainent dans les festivals en France Jazz in Marciac, Africajarc, Musiques Métisses Angoulême…

En Avril 2014, il joue une série de 12 concerts à nouveau au Japon en duo avec le saxophoniste ténor Florent Dupuit et le bassiste japonais Ryo Shynuzi et endosse le premier rôle du film « Shukugawa River » de Sophie Comtet Kouyaté tourné à Osaka, Kobé et Kyoto (avant première au Café de la Danse 6 Juin 2016). Puis il présente son nouvel opus de 8 titres solo « TRAMONTANE » au Café de la Danse à Paris, à l’Espace Shengor à Bruxelles et au Festival International des Guitares à Montpellier.

En 2016 Pédro Kouyaté & Band créé l’album solo « AïNA ». Il signe la musique du film documentaire « Sur la terre de Saint Rémy» de Sophie Comtet Kouyaté pour France 3, la musique d’un documentaire américain « Giants of Africa » de David Hayman (Canada), et il interprète un titre en live dans le film « Débarquement immédiat » de Philippe de Chauveron.

En 2018, il opère un virage stylistique en entamant une collaboration artistique avec le studio La Fugitive (Olivier Bodin à la mpc et Benoît Daniel au synthétiseur). Ensemble, ils expérimentent de nouveaux sons électros et des samples sur ses mélodies et rythmiques puis enregistrent l’album électro-blues VIS TA VIE sur le label Active Records de Théo Aboukrat. L’opus est composé de 8 nouveaux titres et du remix électro mandingue « WAKE UP ». Des artistes de renom viennent participer à l’enregistrement de cet album : Mamani Keita, Jean Kacques Milteau, Oxmo Puccino, Rocé, Lanssiné Kouyaté, et  Vincent Bucher.
Trois clips réalisés par Sophie Comtet Kouyaté, Wake up, Camillo et Vis ta vie, accompagnent la sortie de cet album.

En septembre 2019, il revient sur la plate forme Kisskissbankbank pour un nouveau projet de deux titres inédits, Marassa et Sahara blues, enregistre au studio La Fugitive avec Olivier Bodin et Benoît Daniel aux synthétiseur, MPC et arrangements. Arthur H, Manu Katché et Big Daddy Wilson participent à la réalisation de ces titres qui sortiront en Octobre 2020.

Dans la même année il fait la 1ère partie de Youssou N’Dour à l’OLYMPIA, il enregistre le teaser la boîte à question d’Aïna au studio du réalisateur et photographe Emanuel Delaloy et compose et enregistre en vidéo live chez Kadic Cinéphoto le titre Mabô en hommage à son ami l’acteur Mabô Kouyaté disparu la même année.

En 2020, après une tournée à Addis Abeba en Ethiopie, il tourne le clip Kamalemba réalisé par Sophie Comtet Kouyaté à Abidjan lors du festival MASA où le groupe Pédro Kouyaté & Band 2020 (Nelson Hamilcaro, Ollivier Bodin à la MPC et Théo Aboukrat à la guitare) s’est distingué par deux concerts magistraux puis il enregistre et filme en live à Paris le clip du titre Marassa dans une vidéo réalisée en studio par Erwan Cadic.

Aujourd’hui, Pédro Kouyaté continue chaque jour d’imprégner sa musique du mouvement continu de la musique contemporaine afro pop, ethno jazz et électro blues mandingue et de ses rencontres à l’occasion de ses voyages (prochaine tournée au Japon en Automne 2020, puis au Mali, en Côte d’Ivoire et en Ethiopie).

 

 

Share This